0
0
0
s2smodern

Cowansville, Québec :

APPROFONDIR – ETENDRE

 

Nos amis doivent attendre, au Québec, avec une légitime impatience nos réactions à leur construction illustrée et explicitée des quelques tâches proposées à leurs nageurs pour construire les déplacements par ondulations en immersion.

Pour le moment les commentaires brillent par leur absence et pourtant leur approche présente une certaine originalité.

Je suggère donc que chacun se penche attentivement sur l’observation de toutes les vidéos pour les questionner.

Peut-on repérer des écarts entre le niveau de réalisation des acteurs ?

Si oui ? Que proposer pour atteindre l’exigence conforme au critère de réussite ? (Par exemple sortir par le menton et entrer par la nuque).

Manifestement de nouvelles informations s’imposent à partir desquelles les transformations attendues pourront se réaliser.

Autre question importante : à qui ont été proposées ces tâches et à quel moment de la construction ? Débutants ? Nageurs s’entraînant ?

Le « pourquoi ? » de certaines consignes devrait également nous interpeller.

Les mains pour initier l’ondulation et la tête sous les bras : (référentiel d’espace objectif et d’espace du corps).

Les ondulations en orientation dorsale seraient elles une construction conjointe ou disjointe ?

Quels prolongements envisager à partir de la tâche 6 ? Intégrer à des départs et des virages ? Et dans ce cas quelles tâches ou consignes nouvelles ?

Face à ce type de production pouvons nous nous contenter de regarder ou devons nous voir ?

Et probablement situer nos propres stratégies !

raymond

 

Commentaires   

0 #1 Clément Arnould 10-02-2012 18:52
**infos nageurs**

Quelques précisions quant à la population de nageurs à qui les tâches sont proposées dans les vidéos: ils ont entre 9 et 13 ans, ils ont la possibilité de prendre part à trois séances d'une heure par semaine (deux par semaine l'année dernière). Un seul à commencé en septembre.
Citer
0 #2 Clément Arnould 10-02-2012 18:53
**évolution tâche**
Nous proposons à des nageurs d'âge et de niveau de performance (pas toujours d'organisation)plus élevé des tâches plus complexes intégrant l'étape 6 (après plongeon, après virage, avec un cycle pour sortir de l'eau. Dans de nombreux cas nous le faisons par la force des choses (compétitions) et devons régulièrement revenir aux étapes 1 à 6 parce que ces nageurs sont issus d'une pédagogie dont le "kick" est un élément. Avec eux, la difficulté est de les contraindre à ne pas recourir à cette "solution" qui les prive de se lancer dans la conquête d'une ondulation. Remarquez que cette difficulté n'est pas absente avec les jeunes des vidéos ayant eux aussi pratiqué le "coups de pieds de papillon" dans le passé.

Si une discussion démarre, des vidéos...
Citer

Ajouter un Commentaire

 


Code de sécurité
Rafraîchir

0
0
0
s2smodern