Pin It
b_150_100_16777215_00_images_oziogallery3_tableaux_KLed800.jpg

Le point de vue d’un entraineur

LE BATTEMENT EN CRAWL : DIFFERENTES ORGANISATIONS !

 

Florent est mis chaque jour en présence d’entraineurs et de nageurs qui se déplacent en jambe seules.

Bien que les théories ne changent jamais les pratiques, le passage de la description de ce que l’on voit à comment cela fonctionne t-il déboucherait sur des formes plus intelligentes de pratiques.

Dans la locomotion bipédique le fait que les membres inférieurs soit insérés au tronc à distance de l’axe implique une nécessaire rééquilibration pour placer le centre de gravité dans l’axe de poussée.

Par analogie on peut retrouver les mêmes mécanismes dans la nage.

De manière complémentaire le roulis du corps permet à pleine puissance au grand dorsal d’obtenir son meilleur rendement.

Quels sont les variations d’amplitude des battements en fonction du roulis ?

 

Nous remercions Florent de nous remettre « en prise directe » avec les pratiques dominantes et espérons quelques réactions de nos lecteurs.

Pin It

Ajouter un Commentaire

 


Code de sécurité
Rafraîchir