Pin It

On n’entre pas dans la pédagogie de l’action par décret.

 

Merci de cette réponse à mon mail, cela m'a amené à connaître des points de vue différents et à réfléchir d'avantage sur ma démarche. Mais, juste pour ne pas être mal interprété, plutôt que d'éclectisme je préférerai parler de pragmatisme : en connaissant mes objectifs et en ayant comme base le principe que ce ne sera que par l'action et l'organisation qu'elle produit, que je pourrai obtenir les gestes recherchés, j'éviterai d'opérer une somme incohérente d'éléments incompatibles dans l'espoir que cela marche. J'irai plutôt rechercher tout ce qui est cohérent avec mes objectifs et mes critères, qui d'ailleurs ne sont pas fixes mais évoluent au fil du temps et de l'expérience. Bien sûr, il y a des systèmes qui sont incompatibles et, comme tu l'as bien illustré, on ne peut pas accorder géocentrisme et héliocentrisme. Mais ce n'est pas pour autant que l'on considérera les mouvements des planètes comme un élément à ne pas inclure dans la deuxième théorie. Finalement, c'est toujours une combinaison d'éléments différents, réfléchie et cohérente bien sur, qui amène à progresser. Du moins, cela est mon avis.

Je serai ravi de continuer le débat et d'échanger avec tous ceux qui pourraient être intéressés.

Gis

PRAGMATISME = Doctrine selon laquelle n’est vrai que ce qui fonctionne réellement. Attitude d’une personne qui ne se soucie que d’efficacité.

OPPORTUNISME = Comportement qui consiste à tirer parti des circonstances en transigeant, au besoin, avec les principes.

Notre ami Gis souhaite, et c’est tout à son honneur, poursuivre le débat. Son pragmatisme l’incite à poursuivre son activité enseignante sans rompre avec les habitudes et probablement en introduisant des situations inédites mais précise-t-il : « en cohérence avec ses objectifs et ses critères …..en évolution » que nous souhaiterions lui voir objectiver et définir.

Nous savons bien que l’on n’entre pas dans la pédagogie de l’action par décret.

Cette dernière suppose que parallèlement soit construite une didactique de la matière enseignée.

Nous reprenons ses termes, non pour polémiquer, mais pour bien le comprendre :

« Finalement, c'est toujours une combinaison d'éléments différents, qui amène à progresser. » Est-ce sa façon d’évoquer une genèse de structures ? Et dans ce cas, les objectifs et les critères dépendent-ils de l’enseignant ou de la structuration de la matière enseignée et des lois de l’apprentissage ?

Certes, les critères de réussite, connus des élèves et du maître, ne sont pas à confondre avec les critères de performance acceptables situant le passage possible ou nécessaire à la recherche d’une nouvelle organisation en utilisant d’autres tâches.

Nous aurons garde de lui reprocher un opportunisme (voir définition dans le lexique), tant il faut intégrer, incorporer de données nouvelles pour passer de la logique du concret à la logique de l’action. Cette dernière ne transige jamais avec les principes, les préceptes et les règles des méthodes actives. Il serait exceptionnel que l’on y parvienne au terme d’un seul stage, fut-il remarquablement assimilé.

La didactique nous guide pour repérer les passages obligés (indépendants du maître) de la construction du corps flottant, prélude à celle du corps projectile-propulseur. A leur tour, ces passages obligés impliquent des critères de réussite, également indépendants du maître.

Merci à notre collègue (les autres se montrant fort discrets ! ) de nous amener à apporter ces précisions pour nous engager résolument dans la pédagogie de l’action enthousiasmante pour ceux qui la vivent, élèves ou maîtres.

Le débat reste ouvert ! et nous l’espérons relancé.

raymond

 

Pin It

Commentaires   

#1 Gérard GOSSET 16-04-2014 08:14
Pour être - faire et avoir, comment l'homme se construit-il ?
On ne peut appréhender un sujet d'études, d'actions qu'avec les moyens du moment.
Quand les moyens sont inefficaces pour une nouvelle exploration doit-on renoncer?
Comment ont évoluées la Terre, la Nature, la Vie?
L'aide est nécessaire pour progresser plus aisément.
"du char à bœufs aux avions actuels avec le confort à bord" les anciens ont œuvré avant nous.
Trouve-t-on des aidants qui ont la maîtrise ? et laquelle ?
En attendant d'être au mieux du moment doit-on renoncer à aider?
Raymond Catteau à passé cette vie a exploré les exigences liées la natation, lui-même est passé par des passages obligés. A quel moment de sa vie son aide a été efficace pour mieux nager?
Devra-t-on "renaître" plusieurs fois pour être à la hauteur d'une aide efficace?
En attendant que faire ? "**Ce que l'on peut**"!

Gérard GOSSET
#2 Gérard GOSSET 18-04-2014 07:41
**Les entraves à un apprentissage nouveau**.
Voir Obstacle didactique sur Wikipédia.Les trois types d'obstacles
« **Un obstacle didactique est une représentation de la tâche, induite par un apprentissage antérieur, étant la cause d’erreurs systématiques et faisant obstacle à l’apprentissage actuel** »
GG
#3 Giuseppe Scavo 13-12-2015 20:34
Je viens de trouver ce post, je ne savais pas qu'il y avait eu de réponse à mon commentaire. Je me relis et cela me fait un peu sourire, puisque beaucoup de choses ont changé depuis. Mais je suis dans la recherche et dans l'approfondissement aujourd'hui comme je l'étais quand j'ai écrit ce post. Et les critiques je les accéptes toutes, mais je trouve offensive la présence du mot opportunisme, mot qui m'est totalement étranger en tant qu'être humain et éducateur. Mon seul souci c'est d'amener au bord du bassin mes connaissances les plus approfondies et la meilleure pédagogie que je suis capable de mettre en œuvre pour aider les nageurs à progresser. Cela ne m'intéresse pas le titre de "pédagogue de l'action", je suis ici puisque j'estime aujourd'hui que cette démarche est la plus authentiquement proche du fonctionnement de l'être humain, et non pas pour tirer parti de je ne sais quoi. Puis, vous lui donnerez le nom que vous plaira.
Giuseppe Scavo
Éducateur enthousiaste
#4 GOSSET Gérard 16-12-2015 13:22
J'ai souvent remarqué que l'on peut être atteint par une observation ou une image de la "télévision". C'est de l'ordre de l'égo "mon égo".
J'ai vite appris au contact de Raymond et cela depuis les années 1970, l'impermanence de "l'égo".
Cela m'a même aidé lors de ces stages a différencier ce qui est de l'ordre de mes connaissances et de l'être que je suis et cela dans la vie en général.
Merci Raymond
#5 Giuseppe Scavo 19-12-2015 11:37
Gérard, j'avoue que je ne comprends pas le sens de ton commentaire. A quoi tu te réfères exactement?
#6 GOSSET Gérard 26-12-2015 10:31
Giuseppe Scavo, en ce qui concerne mon commentaire du 16-12-2015 et ta demande. , je réflèchie pour répondre parce que l'énoncé a poster peut nécessiter plus d'espace. Adresses moi ton adresse email s'il te plait.
Merci
Gg
#7 Giuseppe Scavo 28-12-2015 14:04
Bonjour Gérard, voici mon adresse e-mail :
En l'attente d'avoir un échange, je te souhaite des bonnes fêtes

Giuseppe

Pardon, vous n'avez pas le droit pour l'instant.