Pin It

 Débat PRODUIT – PROCESSUS

Grâce à vous un intéressant débat s'amorce sur le site à propos des critères de réussite de toute formation. Les réactions de JG sont déjà accessibles.

Il faut que nous débattions en affinant produit et processus.

Je suis en train de digérer mon passage en Allemagne confirmant la nécessité de clarifier, de mesurer le nécessaire et le possible pour que nos efforts de formation soient à la hauteur des enjeux, qu'ils ne soient plus "des coups d'épée dans l'eau".

Nous devons progresser sur la forme et sur le fond !

Produit – processus. Lequel engendre l’autre ?

Si j'achète une bicyclette, je ne préoccupe pas prioritairement de savoir si le "constructeur" à placé la selle avant le guidon ou les roues ou... s'il a fait une pause ou plusieurs, s'il était seul ou non... MAIS quel produit il me livre.

Si je désire obtenir en cultivant tel ou tel légume : je choisis la graine, je choisis, et prépare le terrain, apporte l’eau indispensable à sa croissance, attends la maturité et récolte.

La qualité du produit récolté m’incitera ensuite, si je veux l’améliorer à intervenir à amender tel ou tel stade du processus.

Donc pour moi, le produit de la formation de l'entraîneur => c'est avant tout sa capacité à former le nageur. Capacité repérable aux transformations acquises et stabilisées chez ceux qu'il anime. En un mot : la qualité du produit obtenu.

Il est fort probable que le contenu même des stages soit à repenser.

Peut-on situer une suite de repères en partant des "passages obligés" ponctuant la (trans)formation du nageur ??? le niveau de (trans)formation du terrien en nageur ?

Comment s'y prendre pour que le formé intègre les procédures et le choix pertinent des tâches (dans le bon ordre, au bon moment) ? Mette l'accent sur le postural avant et au service du moteur ?

Nous ne voudrions pas que le "formé" soit un simple applicateur d'une série de tâches mais qu'il en comprenne la cohérence, la logique, la raison d'être. En un mot qu'il soit détenteur de l’ensemble des données théoriques.

Marc, m'avait à ce propos fait une remarque que je lui laisse le soin de développer.

raymond

 

Bonjour mes amis.

Les critères proposés par JG me paraissent pertinents mais je partage aussi l'avis de Raymond : "le produit de la formation de l'entraîneur => c'est  avant tout sa capacité de former le nageur. Capacité repérable aux transformations acquises et stabilisées chez ceux qu'il anime".

Toutefois les nageurs progressent aussi "malgré" leurs entraîneurs ( et heureusement !) ... Il me semble donc aussi nécessaire que l'entraîneur, dans un contexte de formation d'entraîneurs, puisse expliciter la cohérence, la logique de sa démarche.

Raymond avait utilisé la formule "Je vise telles transformations et pour cela j'utilise telles tâches". Un entraîneur s'exprimant ainsi et obtenant les transformations visées, de passages obligés en passages obligés se serait sans doute approprié la démarche et aurait ainsi la possibilité de devenir toujours meilleur entraîneur grâce aux problèmes que lui poseront les nageurs qu'il entraîne.

C'est l'action d'entraîner qui transforme l'entraîneur, la formation doit créer les conditions qui permettent à l'entraîneur de progresser en entraînant (hors formation).

Qu'en pensez vous ?

Marc

 

Bonjour Marc,

je partage le point de vue de ton dernier message: "la formation doit créer les conditions qui permettent à l'entraîneur de progresser en entraînant (hors formation)". Donc que l'important est la maîtrise d'une démarche le rendant autonome dans ses progrès.

Le débat sur les critères de réussite pour les formations est intéressant à mon sens car il soulève des questions importantes :

- qu'est ce qu'un entraîneur compétent ?

- quelle est le but de la formation des entraîneurs ?

- quelles sont les compétences à acquérir qui subordonnent les autres ?

- ...

Il faut effectivement affiner processus et produit comme l'a dit Raymond mais aussi bien définir quelle logique nous prenons en compte: celle du formateur ou celle de l'entraîneur. Les produits de l'un ne sont-ils pas les processus de l'autre ?

Ce qui me vient à l'esprit pour le moment :

  • Nageur :

    - Produit : vitesse moyenne lors d'une épreuve

    - Processus : manière de s'accélérer périodiquement et de passer à travers l'eau, liée au niveau d'organisation

  • Entraîneur :

    - Produit : les transformations du nageur, l'évolution de son niveau d'organisation

    - Processus : didactique, pédagogie et démarche de l'entraîneur

  • Formateur :

    - Produit : didactique, pédagogie et démarche de l'entraîneur

    - Processus : didactique, pédagogie et démarche du formateur

Pour conclure, je donnerai mon point de vue de participant aux stages. Je trouverai plus utile de recevoir une certification me permettant de situer mon niveau d'entraîneur et m'indiquant vers quoi je devrai tendre pour progresser plutôt qu'un diplôme m'attestant que j'ai bien réussi à obtenir telle ou telle transformation chez les nageurs dont je me suis occupé durant le stage. Évaluer le résultat de ses actions ne fait-il pas parti des compétences et de la démarche de l'entraîneur à développer durant le stage et n'est-ce pas une condition sine qua non de l'autonomie dans la progression ?

Amitiés à tous.

JG

 

 

Pin It

Pardon, vous n'avez pas le droit pour l'instant.