Imprimer

LEXIQUE – Subordination

 

Subordination ?

 

Notre collègue pose une question théorique intéressante : « Comment fait-on pour savoir qu’une action est subordonnée à une autre ? »

Nous supposons qu’il a bien en tête la définition piagétienne de l’action. Dans cette dernière, ce sont les systèmes de mouvements qui se coordonnent en fonction du résultat à atteindre.

C’est le cervelet qui entre en jeu sans donner d’images conscientes.

Dans la pratique c’est donc l’intention du sujet agissant qui assure la réussite de l’action.

Mais pour répondre à la question il faut entrer dans la logique de l’action.

Prenons l’exemple de la locomotion terrienne : le balancement des membres supérieurs facilite, rend possible le fait que l’action des membres inférieurs, situés de part et d’autre du plan vertical sagittal, puisse s’exercer sur l’ensemble du corps dans ce plan. L’action des M.S. est donc subordonnée à celle des M.I.

b_229_176_16777215_00_images_oziogallery3_divers_marcher-fil.jpg

 

Si ce même marcheur se déplace sur un fil, il ne pourra déplacer le pied arrière que si ce déplacement n’entraine pas un déséquilibre général du corps préalable à la chute. Dans ce cas précis, ce qui est subordonnant c’est l’équilibration, assurée prioritairement par les M.S. qui subordonne le déplacement des M. I.

Dans la « pédagogie de l’action » cette question n’a pas à être posée.

Qu’en pense notre collègue ?

raymond

mai 2018