0
0
0
s2smodern

Aurélien FABRE : l'école active expérimentale

 b_200_300_16777215_00_images_oziogallery3_references_a_fabre.jpg

Pour qui veut situer les tendances et l’évolution de la pédagogie, comprendre les obstacles nombreux et permanents à l’émergence de la pédagogie active dont nous nous réclamons, ce livre constitue un document précieux.

Le lecteur y retrouvera un article paru dans la revue Enfance dans les années 50 dont le titre était : « l’expérimentation pédagogique : empirisme, expérience, expérimentation » lequel retrace toute l’évolution de la pensée pédagogique ( en ayant recours à une étude critique de l’évolution de l’école publique ).

La rénovation de l’enseignement passe avant tout par l’adoption d’une attitude expérimentale en pédagogie.

 

Extraits :

 Si l’attitude expérimentale est difficile à prendre, c’est qu’elle trouve le terrain occupé par d’autres attitudes … issues de deux ordres d’activités naturelles à l’esprit humain.

  • la première représente le jeu de l’intelligence pratique et s’exprime dans l’empirisme

  • la seconde consiste dans le jeu de la pensée spéculative dont le produit, le réalisme conceptuel, exprime le penchant qu’a l’esprit de croire à la réalité de ses conceptions.

 

L’empirisme représente le jeu de l’intelligence pratique aux prises avec le réel pour définir l’action efficace.

L’empirisme est toujours menacé de tomber dans l’automatisme par défaut de vigilance, par retrait de l’esprit.

La position de l’individu est profondément modifiée par le fait social. Celui-ci pèse sur lui de deux manières: par la technique et par l’idéologie.

 

Commentaires   

0 #1 Gérard 11-01-2019 09:02
« L’empirisme est toujours menacé de tomber dans l’automatisme par défaut de vigilance, par retrait de l’esprit. »
Si vous observez votre respiration, vous pourrez mesurer le degré de votre vigilance, parce que dans les activités instinctives ou automatiques la respiration est différente, que dans les activités plus conscientes (« pleine conscience » sujet et pratiques médiatisés).
Quel rapport avec la respiration ?
Le mot esprit vient du latin « spiritus » (dérivé de spirare = souffler) qui signifie souffle, vent.
Il a aussi notamment donné les mots inspirer (lat. inspirare) et expirer (lat. expirare). Esprit, ou spiritus, est aussi la traduction du grec pneuma et de l'hébreu ruach2.
L'attention (requise ou instinctivement éveillée) d'un individu prend un aspect d'intensité, et sollicite l'ensemble des capacités de perception pour les concentrer au bon déroulement d'une tâche.
La vigilance qui se déploie spontanément est un bon indice de motivation dans beaucoup de situations.
L'erreur humaine est souvent liée à un défaut de vigilance et ses conséquences peuvent être aggravées dans certains grands systèmes complexes.

D’où l’idée d’inspiration, chère aux poètes.
Citer

Ajouter un Commentaire

 


Code de sécurité
Rafraîchir

0
0
0
s2smodern