0
0
0
s2smodern

Nos « Travaux Pratiques » révisités

 

Durant toute une période, nos TP ( TRAVAUX PRATIQUES - SOMMAIRE ) ont connu un indéniable succès et provoqué la réalisation de productions, dont certaines fort intéressantes, entraînant de nombreux échanges. Nous avions lancé cette opération dans l’hypothèse de réussir, à travers l’ensemble des implications, une « auto-socio-construction » des participants confrontés à la formation et l’entraînement des nageurs.

Comment dépasser le simple échange entre tous les contributeurs pour en tirer le meilleur parti ? Le problème est que nous nous sommes  trouvés devant un matériau contributif très dense et riche  dont le traitement ne va pas de soi. Certaines compétences nous font défaut !

Suite à ce travail engagé dans les TP un des contributeurs a essayé de répondre à un autre niveau à l'exercice :

"J'ai trouvé, sur le moment,  que le TP était  un formidable matériau pour explorer la question de la diffusion des connaissances.

Ici on est dans un cas d'espèce où les acteurs  sont  censés être également informés voire convaincus. Qu'en est-il,  confrontés à la même tâche d'analyse? Cette contribution est une réponse".

Cette contribution nous interpelle dans la mesure où elle n'a pas d'équivalent, me semble-t-il, dans les réponses aux TP sur le site. Elle pointe en outre certaines difficultés. 

Une chose est d'être informé (ici de la démarche d'un auteur, R. Catteau . Autre chose est de l'avoir comprise. Autre chose encore est de savoir l'utiliser pour analyser le réel (ici une traversée de piscine d'un jeune nageur). Autre chose encore est de savoir communiquer son analyse. Autre chose enfin est de concevoir des situations pédagogiques cohérentes avec l'analyse. A tous les étages les dérives existent - qui aboutissent par exemple à ce qu'un contributeur (M) en vient à "trahir" en toute bonne foi la démarche - qui donnent la mesure de la complexité des choses.

Le lecteur averti, qui a en tête que la diffusion des connaissances est une des deux missions fondamentales de l'université - l'autre étant la production - après avoir été consterné de voir qu'il y a encore, en masse, des "nageurs de surface" formés par des intervenants officiels - indicateur de faillite sur ce plan - pourra également légitimement se dire : n'est-ce pas aussi, et surtout, à l'université de développer systématiquement - et à un autre niveau que celui produit par un retraité sympathique et méritant, mais tout de même un peu juste - des travaux d'analyses de matériaux didactiques en vue de trier ce qui est à éliminer ou garder... et de diffuser massivement vers les intervenants de toutes sortes les résultats de ces analyses?

À leur niveau et avec leurs moyens il nous semble que tous les participants ont gagné à se lancer dans les TP. Plusieurs témoignages confortent cette idée.

Nous remercions très sincèrement notre contributeur dont le travail suit.

raymond catteau

Commentaires   

0 #1 Marc 13-07-2014 15:00
Bonjour,

Ayant participé aux TP j’ai souhaité bien comprendre les idées développées par le « contributeur ». Peu habitué au jargon universitaire et à son phrasé plusieurs lectures m’ont été nécessaires, je pense que les idées développées sont très pertinentes et méritent que l’on s’interroge.

Toutefois la problématique soulevée me paraît se situer à un autre niveau que l’objectif recherché par Raymond lorsqu’il a proposé ces T.P. (Je ne connais pas précisément l’objectif de Raymond, je l’imagine…)

Notre formateur (Raymond) n’a-t-il pas mis en œuvre une stratégie pour nous contraindre, (nous les entraîneurs) à imaginer une stratégie d’entraînement à partir d’images vidéo d’une nageuse de compétition (dont le but à moyen terme est de couvrir une distance plus vite que ses adversaires) qui se déplace d’un point à un autre ?

Force est de constater que tous les participants ont cherchés à observer les images le plus objectivement possible, ont formulés des hypothèses, se sont projetés à moyen terme en réalisant (peut-être implicitement, certes) le portrait de cette nageuse à moyen terme, pour enfin imaginer et proposer une stratégie qui pourrait lui permettre de se transformer pour nager plus vite.
Si la pédagogie c’est obtenir, le but recherché a été obtenu me semble t’il.

La prochaine étape serait d’expérimenter une des stratégies proposées afin de la valider ou pas...

Cordialement
Citer
0 #2 Gérard GOSSET 31-07-2014 09:54
Gérard Gosset

**Nos « Travaux Pratiques » revisités**.

"Cette contribution nous interpelle dans la mesure où elle n'a pas d'équivalent, me semble-t-il, dans les réponses aux TP sur le site.
**Elle pointe en outre certaines difficultés**".

Se lancer dans les TP ou se mettre à l'eau, se mouvoir dans l'eau comme un débutant ou un meilleur nageur sont le résultat d'intentions. Ces activités révèlent pour un observateur toutes une gamme de faits pour lire "l'objet observé" ou "un nageur" selon le point de vue de l'observateur ou d'un CDR (cadre de référence) et **même sur lui même**.

"Une chose est d'**être informé** (ici de la démarche d'un auteur, R. Catteau . Autre chose est de **l'avoir comprise**. Autre chose encore **est de savoir l'utiliser pour analyser le réel** (ici une traversée de piscine d'un jeune nageur). Autre chose encore est de **savoir communiquer son analyse**. Autre chose enfin est de **concevoir des situations pédagogiques cohérentes avec l'analyse**.
À tous les étages les dérives existent - qui aboutissent par exemple à ce qu'un contributeur (M) en vient à **"trahir" en toute bonne foi la démarche** - qui donnent la mesure de la complexité des choses".

Au passage, il en est de même dans nos vies parce que en ce qui me concerne, c'est devenir "meilleur humain" à l'aide de la natation et de Raymond Catteau.

"L'objet observé est modifié par l'observateur", laisse entendre la physique quantique. En retour, sommes-nous modifiés par l'objet observé?
Nos croyances, nos intentions même invisibles nous, orientent. Nos rencontres sont-elles rationnelles ? Pourquoi rencontrons-nous l'environnement, le milieu Raymond Catteau ? Est-ce pour faire l'expérience d'un point de vue sur la réalité (nager)?
Le contributeur "S" ouvre une réflexion sur les TP selon son point de vue.

Merci.

Puissions-nous accéder à une connaissance plus objective en toutes choses et en toutes circonstances.
Citer

Ajouter un Commentaire

 


Code de sécurité
Rafraîchir

0
0
0
s2smodern