Annexes

Lire la suite...

Trame sonore originale du film  « Apprendre à nager comme on a appris à marcher ».

 

Afin que les lecteurs du site puissent disposer de la trame sonore originale du film "Apprendre à nager comme on a appris à marcher".

Gaston Bachelard, la philosophie de l’obstacle @ franceculture.fr

Lire la suite...Nous croyons que les lecteurs du site auront plaisir à écouter sur "France culture" l'émission "la méthode scientifique" de ce 3 janvier consacrée à Gaston BACHELARD, intitulée "La philosophie de l'obstacle".

 

Quelques extraits de Gaston BACHELARD :

« La formation de l’esprit scientifique »

 

«  Avant tout il faut savoir poser les problèmes. Et quoi qu’on en dise, dans la vie scientifique, les problèmes ne se posent pas d’eux-mêmes. C’est précisément  ce sens du problème qui donne la marque de l’esprit scientifique, toutes connaissances est une réponse à une question. S’il n’y a pas eu de question, il ne peut y avoir de connaissance. Rien ne va de soi. Rien n’est donné. Tout est construit. »

« C’est en terme d’obstacles qu’il faut poser le problème de la connaissance scientifique. »

« Dans l’éducation la notion d’obstacle pédagogique est également méconnue. »

« L’observation première est toujours un premier obstacle pour la culture scientifique. »

« Le réel n’est jamais ce qu’on pourrait croire mais ce qu’on aurait dû penser. »

« En fait on connait contre une connaissance antérieure, en détruisant des connaissance mal faites. »

« Quand il se présente à la culture scientifique, l’esprit n’est jamais jeune. Il est même très vieux, car il a l’âge de ses préjugés. »

« La science, dans son besoin d’achèvement comme dans son principe, s’oppose à l’opinion. S’il lui arrive, sur un point particulier, de légitimer l’opinion, c’est pour d’autres raisons que celles qui fondent l’opinion ; de sorte que l’opinion a en droit toujours tort. L’opinion pense mal ; elle ne pense pas : elle traduit des besoins en connaissances. On ne peut rien fonder sur l’opinion : il faut d’abord la détruire. Elle est le premier obstacle à surmonter. »

« L’obstacle verbal nous conduira à examiner un des obstacles les plus difficiles à surmonter parce qu’il est soutenu par une philosophie facile. Nous voulons parler du substantialisme. »

 

 Lire la suite...

 

 

Gaston Bachelard,

La formation de l’esprit scientifique. Contribution à une psychanalyse de la connaissance,

Vrin, « Bibliothèque des Textes Philosophiques – Poche », 1993. 304 p.

 

 

La fédération de natation nous apprend qu’un outil technologique issus du « Big Data » va permettre de recueillir des données qui associées à un protocole de tests vont servir  de « suivi technique » des nageurs.

Ces quelques lignes extraites d’un texte d’Henri WALLON devraient attirer notre attention :

 

« Faire de l’observation un outil de connaissance »

(voir sur le site COMMENT OBSERVER ... ? )

Lire la suite...

« Il n’y a pas de fait en soi, un fait est toujours plus ou moins façonné par celui qui le constate ».

C’est pour cela qu’il est important de préciser les raisons qui incitent à choisir les informations retenues lors des tests (fréquence gestuelle, la distance par cycle de bras, le nombre de coups de bras, allure de nage L’indice de nage, etc.) 

« Des collections indéfinies de faits peuvent ne pas valoir un fait unique et significatif ».

Toutes les informations recueillies se valent elles ? Une information plus importante que toutes les autres ne pourrait elle pas être immédiatement repérée ?

« Un fait n’a d’intérêt que dans la mesure où il est déterminé et il ne peut l’être que par ses rapports avec quelque chose qui le dépasse ».

Chaque fait recueilli devra être relié à une cause.

Une erreur fréquente consiste à confondre la conséquence et la cause (Voir "informations exactes conclusions absurdes").

Il n’est donc pas surprenant qu’il soit demandé aux nageurs qui réalisent les tests de réduire leurs nombres de coups de bras…

Un progrès « technique » s’accompagne toujours d’une réduction du nombre de mouvements de bras mais une réduction du nombre de mouvements de bras n’implique pas un progrès technique.

  

Marc,

octobre 2018