Pin It

DOS : LES OBSERVABLES

 

Pour caractériser le cycle de nage sur le dos de Roxana, il nous est apparu intéressant d’utiliser quelques observables et particulièrement les suivants:

 

  • les directions (conservation, ruptures, changements)

  • les plans

  • l’ensemble mobilisé

  • les segments articulés (tête tronc, membres)

  • les durées

 

 

Avantages de l’enregistrement :

 

  • possibilité d’observer de nombreuses fois

  • utilisation de ralentis, de marche arrière, d’arrêts sur image

  • centration successive sur divers points

  • mises en relations (simultanéité, succession)

 

La posture d’ensemble :

 

Signalons la remarquable fixité de la tête liée au roulis très important de l’ensemble du corps (épaules et bassin pivotant ensemble).

JG a déjà attiré notre attention (commentaire à l'article " Dos : construction ")  sur quelques points perfectibles (référence à un modèle théorique) de l’alignement tête – tronc par exemple.

 

Organisation des propulseurs :

 

La prise de vue « aérienne » favorise l’observation des retours et la vue de profil les déplacements antéropostérieurs.

 

Observables :

 

  • la rotation importante et précoce des épaules

  • leur action va déclencher la mobilisation du membre supérieur correspondant le faisant passer dans un plan vertical sagittal

  • la main dès le début relâchée se trouve entraînée « pendante » dans sa trajectoire.

  • l’avant-bras lui-même ne se situe pas dans le strict prolongement du bras ‘laxité de l’articulation du coude)

  • la main complètement relâchée entrera dans l’eau, paume dirigée vers le haut, par les doigts en premier lieu jusqu’à l’extension complète du membre supérieur

  • l’ensemble du corps et le membre supérieur se positionnent en projectile avant que la main amorce son changement d’orientation pour construire sa masse d’appui

  • cette organisation pour « prendre de l’eau » s’accompagne de la première partie du retour du bras opposé (parcours d’un quart de cercle).

 

Le système d’équilibration :

 

  • le lien entre les actions des mains et celles des jambes est remarquable

  • les déplacements des jambes s’étendant sur la cuisse atteignent de l’amplitude et des « temps forts » sont repérables

  • certains prennent une direction latérale pour rétablir l’alignement qui sans eux seraient compromis par le déplacement latéral de la pale (avant-bras – main).

 

Ventilation :

 

L’ouverture de la bouche se repère sur le retour du membre supérieur gauche et correspond sensiblement à la première moitié de son passage aérien.

 

En conclusion :

 

Il va de soi que cette observation sommaire pourrait se trouver affinée et complétée en fonction des besoins de l’analyse du style liée au souci d’amélioration du rendement de la nage.

Nos lecteurs sont invités à la compléter voire à la modifier ou la rectifier.

raymond


Pin It

Pardon, vous n'avez pas le droit pour l'instant.