0
0
0
s2smodern

Subordination de la nage à l’action des jambes

 

Suite aux questions de Dj :

 

Bonjour,

Une question me taraude l'esprit en lien avec ce que j'observe sur le bord du bassin.

Lorsque j'observe les nageurs qui nagent le crawl, je parle des nageurs qui se sont construit par eux-mêmes, c'est à dire qu'ils se déplacent à vitesse "lente" mais là n'est pas mon propos.

Question centrale: quels sont les critères observables pour déterminer qu'un nageur se propulse "prioritairement" par les jambes?

Aujourd’hui je vais voir une nageuse que je n'ai jamais vue qui nage en crawl et lui demande ce qui l'a fait avancer. Sa réponse : traditionnellement on se déplace par les jambes.. Je lui reformule ma question en lui demandant que je souhaite sa réponse et la elle me confirme qu'elle se propulse par les jambes car elle a appris à le faire comme ça étant plus jeune, elle doit voir la trentaine.

J’en reste la, je regarde de nouveau mais j'ai du mal à observer si elle se propulse prioritairement par les jambes, cela m'intrigue et je vais la revoir et lui demande se propulser par les bras en lui proposant, que les bras donnent le rythme aux jambes, je lui précise que les jambes doivent se libérer lorsque qu'elle se propulse avec les bras et la j'observe une différence, plutôt un remous à l'arrière et un mouvement des jambes plus "amples".

Je reprends ma question posée plus haut:

quels sont les critères observables pour déterminer qu'un nageur ou une nageuse se propulse "prioritairement" par les jambes? Est ce qu'une fréquence élevée des jambes est un critère observable et suffisant?

Est ce que les bras se déplaçant à vitesse uniforme est un critère observable et suffisant?

Est ce que lorsque la personne inspire sur le coté (tête et tronc tourner sur le coté regard orienté vers le plafond) tout en s'arrêtant de nager comme si elle était figée puis replonge la tête en élevant la fréquence des jambes est un critère observable et suffisant?

Est ce que si j'observe un léger mouvement de piston des jambes est un critère observable et suffisant?

Quels sont les critères à prendre en compte sans demander à la personne ce qui la propulse? Ou plutôt une fois que j'ai croisé plusieurs observables précis, je vais lui demander en dernier lieu pour confirmer ou infirmer mes hypothèses ?

Merci,

Dj

 

 

b_349_262_16777215_00_images_oziogallery3_foto_projprop.jpgNotre collègue  Dj  nous pose souvent des questions intéressantes.  Les entraineurs et formateurs en tireront bénéfice.

On sent chez lui le pédagogue soucieux de comprendre le fonctionnement des nageurs.

Pour ma part je serais tenté de revoir la structure fondamentale de toutes les nages, à savoir la discontinuité de la propulsion en nage dorsale à 2 bras. Chaque action propulsive suivie du temps de projectile prolongé.

Systématiquement, en crawl, j’obtiendrai de mes nageurs une respiration de chaque coté. Un exercice particulièrement structurant consiste à soulever hors de l’eau, le membre supérieur qui se trouve en avant pendant l'inspiration. Cela implique une modification des battements de jambes en cohérence avec la nécessité d’équilibrer la nage. 

Une régularité et uniformité dans les battements indépendamment des changements d’allure est peut-être un indicateur d’une subordination de la nage à l’action des jambes, en la recherchant propulsive on la détourne de sa fonction essentielle d’alignement de l’ensemble du corps sur la trajectoire de déplacement. Chez les meilleurs nageurs on repère systématiquement deux temps forts à chaque cycle de nage en étroite relation avec la propulsion.

Nous aimerions connaitre le point de vue des collègues sur cet intéressant problème.

raymond

 

Ajouter un Commentaire

 


Code de sécurité
Rafraîchir

0
0
0
s2smodern