0
0
0
s2smodern

L’EXPÉRIENCE DE NICOLAS : représentations fausses et tête relevée

 

b_405_260_16777215_00_images_oziogallery3_foto_Nicolas.jpgNicolas est un nageur de haute performance expatrié au Québec où il continue à nager de longues distances souvent avec succès.

Il a été « formé » en France selon les méthodes traditionnelles s’inscrivant à contre courant de l’évolution de la technique en natation et qui lui ont valu de connaître des succès mais également quelques traumatismes de l’épaule.

Ce sont les nageurs qui, confrontés aux problèmes posés par les adversaires, font évoluer la technique. L’analyse de cette évolution nous montre qu’en respectant les contraintes imposées par les lois de la physique, (auxquelles personne ne peut échapper) les performances s’améliorent considérablement. C’est ainsi que des jeunes filles réalisent maintenant les chronos des champions et recordmen du monde du siècle précédent.

Bon nombre d’entraineurs véhiculent encore des représentations fausses qui guident leurs consignes et qui vont à l’encontre de ce que l’on observe chez les meilleurs. Parmi celles-ci « nager avec la tête plus ou moins relevée » a la vie dure.

Le problème posé au nageur consiste principalement à réduire les résistances à sa progression dans l’eau. Ces résistances sont en premier lieu de deux types. La première liée à la « résistance de vague » disparaît dès que l’on immerge la tête. L’autre ou résistance à l’avancement varie comme le carré de la vitesse. C’est ainsi que pour doubler sa vitesse de déplacement il faut multiplier la puissance requise par huit.

Quelques consignes respectées voient les performances s’améliorer.

1) immerger complètement la tête et la fixer pour permettre aux épaules de mieux pivoter (roulis).

2) Aligner l’ensemble du corps selon la trajectoire de déplacement

3) Donner à l’ensemble déplacé une certaine « indéformabilité » tonifier.

4) Associer les épaules aux déplacements des membres supérieurs.

 

Au début l’application de nouvelles consignes peut dérouter le nageur comme tout changement nécessitant de nouvelles coordinations. Il faut résister à l’idée de revenir à l’ancienne manière de nager.

Nicolas a eu l’opportunité de vivre en France plusieurs stages et séminaires (formation de MNS, Formation d ‘entraineurs qui lui ont permis d’expérimenter une autre façon de nager. Ses nouvelles performances ont suffi pour le convaincre de la nécessité de nager en respectant les lois physiques.

Comme Nicolas ceux d’entre vous qui ont vécu une semblable expérience lui rendraient service en en témoignant. Par avance nous les en remercions.

 raymond

 

 

Ajouter un Commentaire

 


Code de sécurité
Rafraîchir

0
0
0
s2smodern