Imprimer

POUR CHANGER, PEUT-ON FAIRE L’ECONOMIE DES REPRESENTATIONS ?

 

Nous reprenons ici le titre d’un article de la revue Sport et Plein Air de 1988 rendant compte d’un travail effectué avec les participants du stage Maurice Baquet à BOULOURIS en 1987.

Tous les stagiaires du groupe natation étaient d’anciens nageurs (certains performants) ou des entraîneurs en fonction. Nous avions pour souci d’attirer l’attention des stagiaires sur les aspects spatio-temporels de l’organisation des nageurs.

La lecture de Piaget avait attiré notre attention sur les rapports entre la réussite en action et les représentations. La première n’implique pas, sans plus, l’exactitude de la seconde nous disait l’auteur.

C’est ainsi que préalablement à toute pratique en piscine, nous avons demandé aux stagiaires de représenter sur une ligne, les durées relatives des actions propulsives des jambes et des bras pendant un cycle de nage en brasse. Par convention, sur la ligne représentant la durée totale du cycle, au dessus un trait épais figurait la durée de l’action motrice des bras et en dessous le trait la durée de celle des jambes.

Ce travail a été repris bien des années plus tard ( en 2011 ) au stage d’Aix les Bains et a plongé dans la même perplexité les participants entraîneurs.

Nous suggérons donc à chaque lecteur d’interrompre ici sa lecture pour prendre le temps de se livrer au même exercice.

Pour commencer, tracer un segment de droite de 15 ou 20 cm. représentant la durée du cycle.

Au premier degré d’approximation une condition nécessaire pour que la phase soit considérée comme propulsive est que le segment considéré se déplace en sens inverse de celui du nageur.

Naturellement nous avons dans un second temps fait réaliser aux stagiaires un parcours filmé sous la surface pour en extraire les images d’un cycle et décrypté pour chacun les durées faisant l’objet de la représentation.

Voir plus loin les représentations spontanées des stagiaires.

Deux questions se posent :

1) est-il possible d’enseigner une activité dont on ignore la manière dont elle est constituée (structure) et son fonctionnement ?

2) En quoi la connaissance objective de l’activité (lorsqu’elle est établie) peut-elle guider le formateur ou l’entraîneur dans son activité de construction des nageurs.

Les faits semblent accréditer l’idée que bon nombre d’enseignants ne fonctionnent pas à partir d’une représentation objective de leur objet d’enseignement.

Par contre il semble avéré que le passage à une pédagogie de l’action ne soit possible que s’il y a adéquation ce qui est représenté et ce qui doit être enseigné.

Pour illustrer l’importance des représentations nous reproduisons la page 22 d’une publication sortie en 1920 ( LA NATATION SPORTIVE ET ÉDUCATIVE – LE WATER-POLO – ILLUSTRÉ PAR LA PHOTOGRAPHIE , Paul Boucher, Amand Girard, c1920, collection "Olympic" ).

b_220_300_16777215_00_images_oziogallery3_tableaux_pourchanger_immpc1.jpg

 

 

 

b_300_175_16777215_00_images_oziogallery3_tableaux_pourchanger_immpc2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quels commentaires appelle de votre part cette représentation de la brasse?

Et voici les représentations spontanées des stagiaires de 1987

b_553_441_16777215_00_images_oziogallery3_tableaux_pourchanger_immpc3.jpg

 

raymond