Imprimer

Deux réactions aux TP 4 - Due reazioni ai TP4

 

Bonjour.

Après lecture de tous les articles concernant le TP4, je tiens à participer afin de proposer des tâches en rapport avec la construction de la pale.

D'abord, les exercices à sec ont un intérêt plus important s'ils sont suivis de suite d'un essai dans l'eau.

Exemples d'exercices à sec : 

- utiliser un tapis sur lequel il est possible de ramper avec les coudes en avant

- avec un élastique, reproduire le mouvement avec l'aide d'un partenaire qui vérifie la bonne orientation de la pale (ne pas hésiter à dire à la nageuse de regarder ce qu’elle fait)

- allonger sur un fit ball, mains sur un banc, départ en étant allongé bras en extension, faire en sorte que les coudes se positionnent au dessus des mains, le plus loin possible devant la nageuse

- allongé sur un tapis qui glisse en direction de la piscine (sur une piscine a débordement), placer les avant-bras en contact avec le mur le plus loin possible devant soi (possibilité de le faire en crawl avec un seul bras) puis se tracter en gardant le contact avant bras/mur le plus longtemps possible jusqu’a l'arrivée dans l'eau

Dans l'eau :

- nager lentement en direction des pieds bras simultanés en cherchant à rester horizontal pendant tout le trajet sous marin

- essayer le même procédé en crawl

- si trop difficile, reprendre l'exercice du livre avec les trois quarts de cercle et les passages dans les trois plans pour bien situer l'espace

Je n‘ai agi que sur l'orientation des propulseurs et non sur la dimension temporelle car je pense que cet aspect est le plus important pour le moment.

En attendant les retours des autres, merci pour tous ces articles et d'avoir aidé ... durant le stage Équipe de France sport adapté à mieux cerner la pédagogie de l'action et ses enjeux.

Sportivement,

PT

 

Buongiorno.

Dopo aver letto tutti gli articoli che riguardano i TP4, ci tengo a partecipare allo scopo di proporre dei compiti in relazione con la costruzione della "pala".

Innanzitutto, gli esercizi a secco sono più interessanti se immediatamente dopo sono messi in pratica in acqua.

Esempi di esercizi a secco:

In acqua:

Ho agito soltanto sull'orientazione dei propulsori e non sulla dimensione temporale perché credo che sia l'aspetto più importante per il momento.

Aspettando gli altri contributi, grazie per tutti gli articoli e per aver aiutato... durante lo stage della Nazionale Francese di sport adattato, a meglio comprendere la pedagogia dell'azione e tutte le sue sfide.

Sportivamente,

PT

 

 

Pour ce qui concerne la nageuse, à ajouter aux pistes que tu proposes, à mon avis il y a aussi à prendre en considération :

les repères main - coude - épaule (en relation au PF mais aussi à la perpendiculaire de l'axe du corps);

la direction de l'impulsion par rapport au déplacement et à l'axe du corps;

l'orientation de la pale au moment de l'impulsion (à mettre en relation avec le battement pour déterminer fin de construction de la pale et début de propulsion);

pour le projectile aussi il y a à dire que la tête se trouve trop relevée.

Et encore, en observant le cycle qui commence à 1,19 et qui termine à 2,41 on s'aperçoit que la nageuse monte et après descend sans qu'il ait une justification ventilatoire (bouche et nez restent immergés).

b_400_225_16777215_00_images_oziogallery3_foto_nuotavalence.jpg

Puisque il faut se rappeler qu'il n y a pas des défauts, mais une cohérence de fonctionnement, je risque une hypothèse (si vous voulez, hypothèse provocatrice): cette nageuse nage en crawl avec une structure de "pap alterné", elle pousse vers les bas/arrière pour monter.

Donc, dans une didactique possible à proposer:

M1

 

Per quanto concerne la nuotatrice, oltre alle possibilità che tu proponi, ritengo sia necessario prendere in considerazione anche:

i riferimenti mano-gomito-spalla (in relazione al PF ma anche alla perpendicolare dell'asse del corpo);

la direzione della spinta in relazione allo spostamento e all'asse del corpo;

l'orientazione della pala nel momento della spinta (da mettere in relazione con la battuta di gambe per individuare la fine della costruzione della pala e l'inizio della propulsione);

per quanto riguarda il proiettile bisogna dire anche che la testa è troppo alta.

E ancora, osservando il ciclo che comincia a 1,19 e finisce a 2,41 ci si rende conto che la nuotatrice sale e scende senza che ci sia un motivo legato alla ventilazione (la bocca e il naso restano immersi).

b_400_225_16777215_00_images_oziogallery3_foto_nuotavalence.jpg

Poiché bisogna ricordare che non esistono errori, ma una coerenza di funzionamento, azzardo un'ipotesi (se si vuole un'ipotesi provocatoria): questa nuotatrice nuota il crawl con una struttura di "delfino alternato", spinge verso il basso/dietro per salire.

Dunque, in una possibile proposta didattica:

M1