Imprimer

Un pour tous, tous pour un !

 

Notre ami N.K. tente d'introduire dans son pays une approche nouvelle de la natation, de la formation des nageurs et de l'entraînement.

Tout ce qui s'inscrit à contre courant des pratiques et des modes de pensée perturbe, est considéré comme suspect.

Nous proposons à nos lecteurs et visiteurs de réagir et si possible aider notre ami.

 

"Je m'occupe depuis plusieurs mois d'un homme de 48 ans qui nage pour réaliser des triathlons. À ses débuts il nageaient 27 coups de bras par 25 mètres et nageait 2000 m par séance seul en continu.

Il a débuté et appris par lui même l'année passée.

Il a plusieurs problèmes musculo-squelettique (épaules, cervicales), anxiété, problème de gestion respiratoire en nageant.

À force de patience de persévérance et d'investissement nous en sommes arrivés entre 15 et 17 coups de bras par 25 m sans temps d'arrêt et avec une bonne organisation respiratoire.

Il nage 2 fois semaines en plus de son vélo et autres sports. Nous avons rarement dépassé les 1500 m.

Il a amélioré ses 2 triathlons de 10 minutes à chaque fois sur un 1500 et 2000. Sa transformation s'est déclenchée essentiellement et grâce au plongeon.

Actuellement lorsque je lui demande de nager à la plus grande vitesse possible sur un 50 mètres par exemple, il se désorganise. Ses bras "tournent dans le vide" et surtout il va moins vite que si il nageait 15 -17 coups de bras.

J'ai l'impression que son coude se retire entre autre. Il s’appuie moins sur l'eau, mais par contre "les bras tournent et tournent", il passe à travers...

Comment est-ce que je peux aborder le sujet, le transformer ? J'ai tenté de faire des séquences en progressif. Par quoi, où et comment commencer ? Par quel bout commencer, réfléchir, construire ?

J'aurais du mal à produire une vidéo car je n'ai pas le droit de filmer pendant les bains libre. Je vais tenter de demander à la coach local. "

 

Nous attendons VOS COMMENTAIRES.

raymond