0
0
0
s2smodern

Pour le sport adapté aussi la conquête de l'espace arrière est importante.

 

 

RAYMOND CATTEAU RENCONTRE LE SPORT ADAPTE, 

LE SPORT ADAPTE RENCONTRE RAYMOND CATTEAU

 

La Fédération Française du Sport Adapté est délégataire du Ministère chargé des Sports pour le développement de la pratique sportive des personnes handicapées mentales et/ou psychiques. L’une de ses missions est donc, depuis 2009, d’organiser la pratique du sport de haut-niveau pour ces sportifs dans 7 disciplines sportives, dont la natation.

C’est ainsi, qu’après 4 ans de pratique de haut-niveau, le premier Pôle Espoir Natation Sport Adapté s’ouvre en 2014. Il est fondé sur une alternance d’entraînements entre des clubs pôles et des regroupements mensuels.

C’est pourquoi la naissance d’un terreau commun de réflexion entre les entraîneurs de club et l’entraîneur national est apparue comme indispensable. Leurs futurs échanges auront pour but de voir ensemble les conditions nécessaires au progrès du nageur.

Parallèlement, la naissance d’un groupe de jeunes espoirs ne pouvait s’accompagner que de réussites individuelles. Une semaine passée à Abbeville avec Raymond Catteau aura permis d’atteindre ces objectifs initiaux.

Au terme d’une semaine de stage, nous sommes tous, entraîneurs et nageurs, passés par des déstabilisations, des prises de conscience et des transformations. Alors qu’on attribue aux personnes déficientes intellectuelles le besoin de repères fixes et permanents, d’importantes transformations posturales sont apparues chez ces nageurs.

A travers leurs réussites, les nageurs ont pris conscience, exprimé puis compris leurs acquisitions et leurs représentations. Ainsi lors du diner, M. a expliqué à Raymond Catteau comment il s’y prendrait pour aller plus vite et la formulation des ressentis de M. a permis à J. d’exprimer, pour la première fois, une réalité dans sa nage favorite, à savoir la fonction des bras en brasse.

Cela nous rappelle, une fois de plus, que le nageur se doit d’être l’acteur et l’auteur de sa pratique.

L’apport du panel multidisciplinaire des connaissances de Raymond Catteau, son expérience, son expertise et ses anecdotes nous permettent aujourd’hui d’entrer dans la réflexion qui est la sienne. Ceci nous permettra de réinvestir et de construire des apprentissages, un enseignement et un entraînement de la natation plus rationnels.

Ce stage ne peut en rester là. Nous souhaitons que la spirale de la réussite de chacun des membres du stage ouvre la voie vers une poursuite de la pédagogie de l’action.

Les perspectives qui s’ouvrent désormais à la Fédération Française du Sport Adapté sont de mettre à profit cette réflexion pour faire évoluer la pratique et l’enseignement de la Natation.

La patiente construction de la pédagogie de l’action au sein de nos structures pourra alimenter et dynamiser le niveau d’exigence nécessaire pour développer l’activité et accéder au haut-niveau. Le haut-niveau du Sport Adapté ne doit alors plus être conçu comme un élitisme mais bien comme le résultat d’une exigence permanente à tous les stades. La pédagogie de l’action s’applique dès les premiers apprentissages, que l’on soit valide ou handicapé. Raymond Catteau a dit : « Je ne cherche pas la perfection, je cherche le progrès». C’est le sens même de notre fédération.

ffsa.jpg

 

Les entraîneurs participants au stage d'Abbeville organisée par la Fédération Française du Sport Adapté

Add comment




AntiSpam : Compléter la tâche
0
0
0
s2smodern
   

Login Form