Aix les Bains 2011 : la suite

0
0
0
s2smodern

Le « power point » de Matthieu
Lire la suite : Aix les Bains : le « power point » de Matthieu

Cliquez ici pour le ppt

 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Le « power point » de Jonathan

Lire la suite : Aix les Bains : le « power point » de Jonathan

Cliquez ici pour le ppt

 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

AIX les BAINS 2011

 

Lire la suite : Pour une pédagogie de l’action en vue d’être plus performants dans la formation continuée des entraîneurs.Tous les entraineurs présents, sans exceptions, engagés dans la dynamique du stage ont contribué à son succès comme en témoignent, dans l’immédiat une sensible amélioration des performances qu’il ne serait pas raisonnable d’attribuer au domaine physiologique en 5 jours. Les progrès techniques des nageurs sont attestés objectivement par les performances chronométrées et visiblement par les transformations posturales et motrices.

Sur un tout autre plan, les pratiques de construction et d’animation d’entraînement devraient désormais se fonder sur des représentations modifiées et des connaissances enrichies de nouveaux cadres de références.

Nous attendons avec impatience la présentation des « power-point » qui viendront se substituer aux traditionnels documents de stage produits par les participants.

( nous avons reçu et publié le powerpoint de Christelle, le powerpoint de François, le powerpoint de Jonathan, et le powerpoint de Matthieu )

Aujourd’hui, c’est le texte d’Alain qui retient notre attention, car il constitue plus qu’un commentaire. C’est une CONTRIBUTION éclairée (par un professionnel chevronné de la formation pédagogique) et éclairante par le choix et la richesse des thèmes retenus (souci de rigueur et de cohérence) pour préciser et enrichir notre cadre de référence en recourant aux connaissances disponibles. Nous sommes convaincus de l’intérêt qu’il ne manquera pas de provoquer chez les visiteurs de notre SITE et l’en remercions.

raymond

 

 

 

 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

 BASE DE DEPART

C’est une définition que les cruciverbistes rencontrent parfois pour remplir les trois cases de leur grille en nommant un accessoire des joueurs de golf.

C’est aussi pour les nageurs et entraîneurs ayant participé au stage d’Aix les Bains et vécu concrètement la réalisation des tests d’entrée et de fin de stage (le 800 m. 4 nages) une situation de départ. De départ en direction de l’innovation des pratiques d’entraînement.

Proposer, avec le respect des consignes spécifiques à chaque mode de nage un 400 m. apparaîtra comme une tâche structurante simple.

Cette mise à l’épreuve de la distance et donc de la durée pendant laquelle une consigne peut et doit être respectée s’avère être une piste à explorer, vers le 800 mpour chaque mode de nage et le 1500 pour les nages alternées.

Le meilleur temps sur 100 m. constitue l’autre référence à partir de laquelle l’entraîneur et le nageur mettront à l’épreuve de l’intensité la préservation des acquis techniques stabilisés lors des phases précédentes vers une construction « durablement performante ».

Le repère des 5% de puissance disponible perdus chaque fois que l’on double la distance nagée à partir de la performance réalisée sur 100 m. pourra aider les entraîneurs débutants pour que les distances proposées soient nagées à une vitesse suffisante pour en retirer bénéfice.

Concilier quantité et qualité s’est révélé problématique lors du stage d’Aix les Bains.

Innover sans tomber dans l’inconsistance demeure notre souci

marc, raymond


0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Le « power point » de François

Lire la suite : Aix les Bains : le « power point » de François

Cliquez ici pour le ppt

 

0
0
0
s2smodern
   

Login Form