0
0
0
s2smodern

GEOMETRIE DES BATTEMENTS dans les nages alternées

 

Dans un précédent article nous avons mentionné l’utilité de situer dans l’espace ce que l’on percevait pour décrire des mouvements ( Décrire ce que l’on perçoit )

« L’espace est " orienté " - nous dit J. Paillard - et pour le percevoir l’observateur trouvera des directions, des sens, des distances, des angles... » et bien que non mentionné des plans.

b_307_392_16777215_00_images_oziogallery3_tableaux_plans.jpg

Un de ces plans est particulièrement important fonctionnellement ; il partage avec un autre plan le même axe longitudinal y compris lorsqu’on le basculera de la verticale à l’horizontale lors du passage de l’activité terrienne à l’activité aquatique. Il sépare également nos deux hémicorps. Il permet de repérer l’aspect symétrique ou non des nages alternées.

Pour le sujet il intègre ce qui constitue son « devant » et son « derrière » et dans les nages le « dessous et le dessus » ; le plan qui lui est perpendiculaire en partageant le même axe, distingue pour sa part ces espaces.

L’activité locomotrice du bipède se réalise presque exclusivement selon ce plan sagittal de son espace corporel et simultanément dans l’espace d’action ou « espace extracorporel ».

Chez le nageur de haut niveau, la fixité de la tête dans l’espace extracorporel permettra à l’ensemble du corps de pivoter autour de son grand axe, assurant ainsi l’unification des deux espaces dans l’action.

orientation.png

Dans les descriptions requises par des travaux pratiques, il conviendra de préciser pour tous les mouvements l’espace de référence ainsi que sa relation à l’autre espace.

raymond

 

Add comment




AntiSpam : Compléter la tâche
0
0
0
s2smodern
   

Login Form