0
0
0
s2smodern

Dos : Roland MATTHES arrêt sur image

 

Un de nos visiteurs, entraîneur, nous pose cette question :

« Toujours en dos alternatif, est ce que une fois que la capacité de dissociation (hémicorps par rapport à l'autre) est acquise, il est possible de voir aussi apparaître une sorte de "rattrapé", j'ai tenté d'observer cela chez des nageurs avancés mais je n'ai pas l'impression que cela soit possible (ou visible à l’œil nu), anatomiquement cela me paraît difficile, est ce que je me trompe ? »

 

Par chance, je viens de retrouver un document datant des années 70, réalisé à partir d’un arrêt sur image d’une projection d’un film 16 mm.

C’est une image de Roland MATTHES illustrant le retour rapide d’un bras relâché repérable au fait que la main se trouve paume encore dirigée vers le haut. J’avais noté qu’à ce stade la jambe homologue atteignait son point le plus bas.

Dans les images qui suivent on voyait la main se placer en rotation interne (pronation) et se fléchir sur l’avant-bras pour déclencher son action propulsive.

b_645_288_16777215_00_images_oziogallery3_tableaux_matthes.jpg

Ce niveau de construction semble bien se situer au terme d’une progression fort éloignée du comportement spontané où le nageur marque un arrêt des mains au niveau des cuisses. Un peu plus élaboré se trouve le travail en opposition. L’idéal étant de rechercher l’indépendance des membres pour réaliser des retours rapides et relâchés.

On remarquera également la tête en flexion pratiquement sortie de l’eau et caractérisant une vision dépassée de la posture ignorant alignement et immersion.

raymond

 

Add comment


Security code
Refresh

0
0
0
s2smodern
   

Login Form