0
0
0
s2smodern

Klicken Sie hier für die Version in französischer Sprache

Suite à la question de JG:

Lors de différents échanges, il a été débattu des critères qui permettraient de repérer le passage ou non à la pédagogie de l'action. D'autres échanges cherchaient à en délimiter les frontières en essayant de savoir si telles tâches ou suites de tâches pouvaient être en cohérence ou non avec la pédagogie de l'action. Enfin au travers d'autres échanges, on peut en glaner des caractéristiques:

  • Elle s'oppose à la pédagogie traditionnelle

  • C'est une pédagogie où il n'y a pas de défauts mais des niveaux d'organisation

  • Elle met en action l'apprenant

  • Elle tient compte d'une logique de construction

  • Elle s'appuie sur un modèle théorique dépassant le concret pour mettre à jour le réel

  • Elle s'appuie sur le résultat à atteindre ou sur l'intention pour obtenir des coordinations

  • Elle cherche la rationalité et l'efficience

  • Elle refuse le « comprendre pour réussir »

  • Elle cherche à obtenir sans demander

Aujourd'hui, ce terme a commencé à se diffuser dans le milieu professionnel et est peut-être utilisé abusivement certaines fois. Aussi, afin qu'il garde son sens et ne devienne pas un terme vide , il serait utile de mieux le définir.

Je pose donc très naïvement la question:

La pédagogie de l'action C'EST QUOI?

Les caractéristiques énoncées plus haut suffisent-elle à la définir?

JG

La pédagogie de l'action C'EST QUOI?

Entrer dans la pédagogie de l'action ne se décrète pas.

S'y retrouver en permanence, en plus des critères et conditions évoquées par JG, suppose une "attitude expérimentale" et une démarche qu'Alain avait à Châtillon définie "hypothético-probabiliste".

Chaque situation s'inscrit sur une trajectoire, celle de la biographie du sujet (ce que la vie a fait de lui) au moment où nous intervenons et s'ouvre alors sur une vision de ce que peut constituer un dépassement, un progrès (on est dans l'hypothèse).

Pour en vérifier le bien fondé on pose au sujet un problème nouveau, qui suppose pour être résolu, la solution que le sujet devra mettre en oeuvre (on est dans un probable s'inscrivant dans la direction choisie) laquelle sera jalonnée par une suite de problèmes nouveaux ou complémentaires.

Si l'on reprend la liste de JG, on doit la compléter, à chaque item, par des questions de l'ordre d'un comment, d'un c'est-à-dire, c'est quoi ? Etc.

Cette pédagogie est une action du maître et non un discours sur l'action pour aider celui qui apprend dans ses actions.

 raymond

 

Comments   

0 #1 Gérard GOSSET 2015-11-16 11:08
À Dinard, on nous propose une démarche pour aider à nager autrement, mais que nous propose-t-on pour aider les "stagiaires" selon leur capacité à agir et à comprendre autrement ? Avant de participer à un troisième stage, puis-je être éclairé ?
Quote

Add comment


Security code
Refresh

0
0
0
s2smodern
   

Login Form