0
0
0
s2smodern

Décrire ce que l’on perçoit

 

La description c’est la transformation d’images en mots afin de communiquer, de façon précise et la plus complète possible, à une personne qui n’est pas témoin d’un événement une certaine représentation de ce qui s’est passé.

Les images observées sur un écran illustrent un événement qui s’est déroulé dans un volume.

L’espace soumis à l’observation est composé d’un espace d’action (l’ensemble visible des images et d’espaces de sujets évoluant dans l’espace d’action.

L’espace est « orienté » (J. Paillard) et pour le percevoir l’observateur utilisera des directions, des sens, des distances, des angles.

L’espace d’action est orienté à partir de la surface et de la ligne d’eau.

L’espace du sujet s’oriente en fonction d’un repère pris dans l’espace d’action. La surface déterminera un haut et un bas, une verticale (monter, descendre) ; la ligne d’eau un avant et un arrière, un à droite et un à gauche.

La caractéristique du sujet, c’est sa déformabilité. Les segments visibles du tronc et des membres supérieurs et inférieurs présenteront des alignements ou des angulations importantes.

Déformabilité et déplacements seront repérés par des « mouvements », revoir la définition (déplacement dans l’espace en fonction du temps et par rapport à un point considéré comme fixe). Pour évaluer la durée, l’unité de temps est l’image (fréquence des prises de vues).

Des distances identiques et des durées différentes permettent de situer des « temps forts ».

Les temps forts ne sont pas liés au hasard mais traduisent des aspects d’un fonctionnement.

Dans l’ensemble des mouvements observés on peut repérer des coordinations.

Les coordinations qui relient entre elles des éléments de manière cohérente et efficace, caractérisent l’entrée en jeu des fonctions et ces fonctions sont elles-mêmes sollicitées dans la réussite de l’action.

Rappel : les mouvements ne sont que les aspects visibles des actions.

L’étape suivante comprendra l’interprétation des données ou faits observés.

Un fait n’a d’intérêt que dans la mesure où il est déterminé. Il est un effet dont il convient de retrouver la cause.

raymond

 

Comments   

0 #1 Gérard GOSSET 2016-02-23 11:05
Tout sens dessus dessous !
L'eau déforme la vision, tout comme la confusion.
Raymond Catteau nous aide mieux observer et a reformuler la description plus clairement du dessus et du dessous: Merci pour d'autres "lunettes" et "commentaires".
G.GOSSET
Quote
0 #2 IDRISS BOUFNIK 2016-04-19 22:37
un grand merci à monsieur raymond
Quote

Add comment


Security code
Refresh

0
0
0
s2smodern
   

Login Form